NIGHT'S DAWN
Bienvenue sur Night's Dawn,
Bien que le forum puisse vous semblez mort, n'ayez crainte, il ne l'est pas ! Le staff ramène tranquillement des membres absents depuis longtemps et il nous ferait très plaisir de vous accueillir parmis nos rangs. Pour que l'intrigue du forum avance, certains personnages sont à prendre en priorité, dont Alice et Jane.
Nous espérons vous voir bientôt et aussi finir votre présentation si vous décidez de l'entamer ! Wink

Le staff de NIGHT'S DAWN.
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez | 
 

 Des retrouvailles compliquées... (Esmé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Nikolaï Vandersteen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 204
♦ DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2010
♦ LOCALISATION : Jamais bien loin...



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 15:20


Je sentais un soupir profond naître dans mes tripes et me chatouiller la gorge pour avoir la permission de sortir. Je finis pas le relâcher, sentant qu`il était nécessaire. Depuis combien de temps ne l`avais-je pas vue? Au moins un mois, peut-être même deux? Je ne savais plus, ayant arrêté de compter après seulement ma première semaine de captivité chez les Volturi. Un second soupir fut créer sans mon approbation, voulant suivre son frère. Je le relâchai lui aussi en me disant que ça pouvait être pire. Je n`avais pas cessé de penser à cette si généreuse et merveilleuse femme qu`était Esmé Cullen et pourtant, je ne parvenais pas à avoir le courage de faire les quelques kilomètres qui me séparait de sa maison. J`hésitais depuis maintenant deux heures, restant debout, le dos contre un arbre, à compter les goûtes de pluie qui couvraient mon manteau, comme pour soustraire mon esprit de la réalité. Ce grand manteau noir avec sa vaste cape et ses manches serrées. Ce vêtement si caractéristique de ma nouvelle appartenance. Il y avait des avantages à être un volturi. Les gens vous craignent et se sauvent lorsqu`ils vous vois approcher, ce qui m`évitais des situations compliquées. Il y avait aussi le fait que ce manteau, conçu à la base pour cacher complètement la peau des rayons sournois du soleil, était pratique pour mon pouvoir. Les manches étaient longues et étroite arrivant aux poignets. La gigantesque capuche descendait jusqu`à mes sourcils, assombrissant totalement mon visage, ne révélant que la lueur bourgogne de mon regard. J`avais conservé mes gants ainsi que mon foulard, que je possédais depuis l`époque de Mark. Voilà une autre chose qui avais changé depuis ma dernière rencontre avec la mère des Cullen. Mark Vandersteen. Mon créateur. Le centre de mon existence depuis si longtemps déjà. J`avais appris à devenir plus indépendant et cela m`avait permis de ne plus accuser Mark de mon incompétence à pouvoir vivre en société. À vrai dire, vivre avec les Volturi m`avait également aidé à passer à travers le monument qu`était Mark. Étrangement, vivre avec d`autres vampires parfaitement conscient que vous êtes un danger, même pour eux, m`a grandement facilité la vie. Lorsque je marchais dans les couloirs du château dans lequel Aro et ses sujets résidaient, les gardes, même les plus anciens, se raprochaient des murs, pour éviter d`être trop proche de moi. Il agissaient subtilement pour ne pas que ça se voit, mais j`étais un vampire et je pouvais sentir tout les infimes changements qui les traversaient lorsqu`ils étaient proche de moi. Aucun d`entre eux n`avaient familiarisé avec moi et j`en étais assez heureux. Je ne désirais pas être le centre d`attention, même si je savais que j`étais pour eux la nouveauté, la curiosité que venais de s`approprié leur maître.

Un troisième soupir vint me pousser à faire un centimètre de plus vers la direction de la villa des Cullen. Ce seul mouvement suffit à déclencher le reste de mon corps qui, malgré mon hésitation grandissante qui rendait mes muscles raides, progressait un peu plus vers Esmé avec ma vitesse vampirique. Plus que quelques kilomètres et...

Je me stoppai net lorsque je pénétrais dans leur territoire. Je savais qu`a partir de maintenant ils pouvaient me sentir et que pour eux, non seulement j`aurais une odeur inconnue mais aussi l`odeur d`un Volturi. Je devais donc agir prudemment pour ne pas les effrayer. Je priais intérieurement en Russe pour qu`Esmé soit dans la villa et rassure sa famille que je n`étais pas un danger pour eux. Je recommençais à bouger, mais cette fois avec des mouvements humains. Cette lenteur incroyable me donnerait le temps de réfléchir et à Esmé, si elle était là, de ce souvenir de moi. Parce que c`était là ma plus grande crainte... allait-elle au moins se rappeler de ce jeune homme russe et confu qu`elle avait d`abord croisé à Forks puis ensuite à Volterra? Je l`espérais, plus même, il le fallait. Je finis par augmenter la vitesse de mes mouvements, car la villa était encore loin. Pour l`instant, tout allait bien, je ne sentais aucune réaction négative de la part des Cullen. Sois Esmé était là et les avaient prévenue, sois ils attendaient de me voir agir pour réagir en conséquence. Lorsqu`enfin la magnifique maison de la famille végétarienne était en vue, je m`arrêtais lorsque les arbres cessèrent. Je ne voulais pas m`approcher et cogner à la porte comme si de rien n`étais. À vrai dire je n`avais pas le courage de m`approcher plus. J`avais toujours honte de mon comportement à Volterra. J`avais été lâche. J`avais promi à Esmé des choses que je n`avais ensuite jamais respecté parce que mon nouveau maître m`avait ordonné de ne plus la revoir. Mais là, la situation était différente puisque je pouvais venir ici, malgré mon nouveau rang de Volturi.

Ce n`était pas la première destination vers laquelle j`allais depuis ma permission de voyager. J`étais d`abord allé en Russie, il y a trois semaines. J`avais retrouver ma ville natale ainsi que mon ancienne maison du temps où j`étais encore humain. Les souvenirs qui réenvahissaient mon crâne m`avait troublé durant des jours, m`empêchant d`agir normalement. Mais j`avais réussi à me relever et à venir jusqu`ici. Je m`étais nourris d`animaux en route, comme de toute façon le goût ne changeait pas, à cause de mon pouvoir.

Attendant que quelqu`un ne se manifeste, je me frotais nerveusement les mains l`une contre l`autre. Le cuire de mes gants produisait un son particulier qui réussissait bizarrement à me calmer. Je regardais la villa avec la peur de n`y trouver personne. Peut-être avaient-ils déménager pour ne plus être retrouvé aussi facilement? Mais alors, pourquoi leur odeur était-elle aussi fraîche? Non, je devais attendre...

Esmé... s`il te plait... rappelle-toi de moi...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Esmé Cullen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 726
♦ DATE D'INSCRIPTION : 15/02/2009
♦ LOCALISATION : De retour à Forks



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 15:59

Le retour d'Esmé à Forks ne s'était pas réellement fait en douceur. Elle avait été déçue, profondément déçue. Elle n'avait pas voulu laisser des Cullen en Italie, mais elle n'avait pas pu y rester non plus. On l'avait blesser et elle avait trouvé refuge auprès de ses semblables, de son mari et des enfants qui lui restait. Elle était retournée dans sa petite ville qu'était Forks, avait retrouvé Rosalie, Alice, Jasper, Emmett, Nessie. Elle avait aussi été contente de voir la petite Liz de retour à la maison. Mais une ombre restait dans sa vie. Celle d'Edward toujours à Volterra. Il n'y avait que lui, en plus, pour savoir comment elle se sentait réellement. Lui seul savait à quel point elle était blessé. Pourtant, il n'était pas là pour lui dire que tout allait bien, que tout allait rentrer dans l'ordre. La seule personne à laquelle elle se confiait maintenant, c'était à Carlisle. Elle montrait un sourire à tous ses enfants et s'assurait d'être enjouée en présence d'invités, mais quand elle se retrouvait seule ou avec son mari, ce masque disparaissait. Son désespoir reprennait alors toute la place et elle ne pouvait s'empêcher de penser à Edward et aux Volturis. Elle lui en voulait, mais ne pouvait pas le détester assez pour l'oublier. En fait, Esmé ne comprenait simplement pas ce qui lui était arrivé.

Aujourd'hui, les filles étaient partis faire les boutiques entre elle. Esmé avait refusé leur invitation, prétextant qu'elle voulait qu'elles s'amusent entre elles. Alice avait alors protesté, mais Esmé s'était trouvé comme excuse qu'elle devait se rendre à Forks aujourd'hui pour parler avec une jeune femme en ville qui s'occupait d'une organisation pour les femmes battues. Cette cause lui tenant à coeur, Alice avait accepté d'amener Rose, Bella, Nessie et Liz avec elle à Seattle pour faire un peu de shopping. Emmett, Jasper et Carlisle, quant à eux, avaient du aller chasser. Là encore, Carlisle l'avait prié de se joindre à eux, pour ne pas rester seule à la villa, mais c'était ce qu'Esmé voulait et il était simplement parti, comprenant son besoin. Il l'avait embrassé puis était parti avec les garçons. Vers 1h, Esmé avait décidé d'aller en ville, avec la Mercedes de Carlisle. Au volant de la berline, elle avait suivit le chemin dans la forêt qui la menait à Forks. Elle s'était ensuite rendue jusqu'à la demeure de la jeune femme en question et, après quelques heures de discutions, Esmé avait fait un don de 150 000$ à la fondation. Pas qu'elle et sa famille aient réellement besoin de cet argent. Carlisle économisait depuis plus de 400 ans, leur fortune s'élevait présentement à des milliards de dollars, Esmé n'avait aucun problème à faire un don de la sorte. Et puis, elle savait que son mari la soutenait. La jeune femme à qui elle avait donné cette somme n'en revenait tout simplement pas. Esmé la quitta un petit sourire aux lèvres, espérant avoir fait une différence dans la vie de quelqu'un, avec tout cet argent. Elle reprit la voiture et se rendit chez elle. En remontant l'allée, elle aperçu une silhouette en plein milieu de l'entrée. Était-ce... ? Elle ne put répondre, trop de question s'entassant dans sa tête. Elle arrêta la voiture d'un coup sec, ferma le moteur et débarqua avant même de s'être rendue à la villa. Elle s'avanca vers la silhouette qu'elle voyait de dos. La personne se retourna, ayant entendu la voiture. Une brise légèrement amena alors au nez d'Esmé ce qu'elle avait espéré. L'odeur de Nikolaï. Même si ces habits avaient changé, son odeur elle, non. Une fraction de seconde plus tard, ce fut le foulard et les gants qui confirmèrent l'identité du visiteur. Sans trop savoir pourquoi, le fait que Nikolaï lui rende visite la remplissait de joie. Non, ils n'avaient pas réussi à sauver sa famille. Oui, Nikolaï l'avait abandonné à un certain moment. Mais le simple fait qu'il soit là, devant sa maison, aujourd'hui, la remplissait d'une joie étrange, profonde. Elle couru à sa hauteur. Elle l'aurait pris dans ses bras, mais savait qu'elle devait se retenir, si elle ne voulait pas finir en cendre. Toutefois, elle leva sa main vers le visage de Nikolaï et toucha sa joue. Le contact de la joue du jeune vampire avec le gant en cuir d'Esmé ne provoqua aucune mort. En effet, Esmé aimait bien mettre ses gants en cuir quand elle conduisait, ayant une meilleure poigne sur le volant. Elle les aurait enlever si elle avait eu un autre visiteur. Mais pour Nikolaï, elle se devait de les garder.

e s m é ― « Nikolaï.»

Un sourire plus grand que nature s'imprégna sur le visage de la vampire. Son retour à Forks lui faisait chaud au coeur.

_________
    ESME ♥️ « Let me be your soldier, I'll take the pain for you. When no one else is on your side I'll defend you. Let me be your soldier, I'll carry the cross for you. When you're down and on your knees, I'll protect you.
    When your love is on the frontline... Let me be your soldier, I'll died for you. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nikolaï Vandersteen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 204
♦ DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2010
♦ LOCALISATION : Jamais bien loin...



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 16:41


J`avais entendu un bruit de moteur au loin, mais comme une petite route passait tout près de la villa, j`en avais fait abstraction. J`attendais de voir la porte d`entrée s`ouvrir et de croiser le regard d`or d`Esmé. J`avais besoin de la voir, cela m`étais inexplicable mais depuis nos rencontres successives, une place dans mon coeur lui était maintenant réservé. Elle était tout près de celle de ma propre mère, même si cette dernière avait quitté ma vie depuis si longtemps maintenant. Je crois même qu`elle avait comblé se vide maternelle dans mon coeur. Pourtant, nous n`avions rien fait d`exceptionnel ensemble, à part discuter. Notre lien était pourtant bien présent en moi et j`attendais à présent de la revoir et d`éprouver un peu de bonheur en cette journée triste et rendu monotone à cause de la pluie et du ciel gris.

Soudain, une voiture pénétra dans l`allée et je me figeai net en l`entendant s`arrêter puis être éteint. Et si c`était les Cullen et qu`Esmé n`était pas parmi eux... Je me retournais au bout d`un moment, voulant m`assurer que mes craintes n`étaient pas réelles et j`aperçu alors cette femme que j`avais attendu courir vers moi. Elle était si rayonnante et si jeune tout à coup. Non pas qu`elle avait un physique âgé, au contraire, mais la joie palpable sur ses traits la rajeunissais d`une manière surprenante. Elle s`arrêta à mon niveau et je la regardais dans les yeux, comme si j`y cherchais une chose qui ne pouvait pas y être. Moi qui croyais qu`elle m`en voudrait encore, voilà que je découvrais qu`aucune haine ou rancune n`était présent dans son magnifique regard. Je me rendis alors compte que sa main remontait lentement vers mon visage. Mon premier réflexe fut de faire un pas en arrière et de me figer. Mais ma réaction brusque s`apaisa lorsque j`apperçu le gant de cuire qui couvrait sa main fine. Je remontai alors mes yeux bourgogne vers les siens qui étaient concentré dans son action. Elle caressa ma peau avec la tendresse d`une mère. Cette sensation m`avait terriblement manquée et je me surpris à sourire de plus belle alors qu`elle poursuivait son mouvement sur ma joue. Aucune parole ne fut prononcé, mais notre joie mutuelle de revoir l`autre passait par ce simple contact. Toute la honte qui brûlait mon coeur disparue d`un seul coup pour laisser place à mon plaisir de retrouver enfin cette femme vampire.

Lorsqu`elle cessa de me toucher, je ramenai mon regard vers elle pour tenter de comprendre à quoi elle pouvait bien penser. Malgré tout mes efforts pour percer ses secrets, je ne pu voir que son sentiment de bonheur. Et cela me contentai, du moin, pour le moment. Naturellement, nous prîmes la direction de la villa et je la suivais en gardant une distance sécuritaire entre nous. Nous nous arrêtâmes à l`entrée et cela me sembla presque ridicule. Je voyais alors dans son regard une peine nouvelle, qui était tout à l`heure caché par son immense joie de me revoir. Cela devait être à cause de mes habits, qui lui rappellait le clan Volturi... ce même clan qui comptait comme membre un certain Edward Cullen... Je partageai alors sa peine et me risquai à déposer une main sur son épaule:

-Esmé...

Rien ne parvint à sortir outre son prénom. Mon accent russe rendait son nom, si mélodieux pourtant, légèrement différent de la normale, ce qui recréai en moi cette haine envers mes paroles désastreuses. Je finis par réussir, non sans effots, à articuler une pensée logique:

-Je suis heureux de vous revoir...

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Esmé Cullen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 726
♦ DATE D'INSCRIPTION : 15/02/2009
♦ LOCALISATION : De retour à Forks



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 17:25

La main d'Esmé retomba le long de son corps et elle se dirigea vers la grande villa en compagnie de Nikolaï. La vampire ne savait pas la place qu'elle prenait dans le coeur du jeune homme, mais dans le sien, Esmé trouvait étrange de mettre Nikolaï sur le même pied qu'Emmett, Jasper et... Edward. Elle le voyait comme un fils à sauver, un jeune homme plein de vie qui avait simplement besoin d'amour maternel et de sécurité pour laisser sa vraie nature prendre le dessus. Maintenant qu'Edward était à Volterra, et qu'il y resterait, Esmé sentait un vide que seul Nikolaï avait réussi à remplir jusqu'à maintenant. Rendue dans l'entrée, Esmé se stoppa. Remplacerait-elle Edward un jour ? Il avait été son premier «fils». Il avait été son frère au départ. Il avait été le premier compagnon de Carlisle. Sans Edward, rien n'aurait été pareil. Et maintenant, il était à Volterra. Il faisait parti des Volturis et Esmé lui en voulait pour cela. Elle avait cru qu'elle aurait pu le sauver, l'enlever des griffes d'Aro, avec Bella et Liz, mais il l'avait blessé et elle était partie. Elle ne comprenait pas ce qui lui avait pris. Pourquoi il avait agi de la sorte.
Toutefois, c'était Nikolaï qui se tenait près d'elle. Qui était revenu. Elle était tellement heureuse qu'il l'ait fait. Mais sa joie était teintée par Edward. Comme toujours. Elle ne pouvait le sortir de son esprit.

n i k o l a ï ― « Esmé...»

La vampire senti la main du Russe sur son épaule. Ce simple touché signifiait beaucoup pour elle. Elle savait à quel point Nikolaï avait peur de lui-même, des dégâts qu'il pouvait causer. Le fait qu'il ose bien, malgré les gants qu'il portait et la veste qu'Esmé avait, toucher son épaule était un signe de confiance, un signe qui prouvait à Esmé qu'il tenait à elle.

n i k o l a ï ― «Je suis heureux de vous revoir...»

Esmé tourna la tête pour regarder les yeux du vampire. Même si le capuchon qu'il portait créait des ombres sur son visage, Esmé réussi à discerner son regard écarlate. Il semblait réellement heureux d'être à Forks, et Esmé n'allait pas lui gâcher se plaisir. Elle voulait, pour une seule fois dans sa vie, oublier ses problèmes et simplement profiter du fait d'avoir de la très bonne compagnie. Elle connaissait assez Nikolaï pour savoir qu'il était réservé à la base, mais une fois qu'il serait à son aise, Esmé pourrait prendre des nouvelles de lui.

e s m é ― «Je suis aussi heureuse que vous.»

Un autre sourire s'accrocha sur le visage de la jeune femme, n'ayant rien de forcé. La vampire se dirigea vers le salon et ignora le piano qui se tenait près de la grande fenêtre. Elle s'assit sur un sofa et regarda son visiteur, l'invitant à s'asseoir lui aussi.

e s m é ― «Comment allez-vous ? Qu'est-ce qui vous amène si loin de... l'Italie.»

Depuis son retour, Esmé avait une certaine répugnance pour tout ce qui parlait de l'Italie. Si elle avait souvent rêver de ce pays durant les années passées, elle avait maintenant fait une croix sur tous voyage touristiques en Toscane. Elle ne voulait plus jamais remettre les pieds dans ce pays.

_________
    ESME ♥️ « Let me be your soldier, I'll take the pain for you. When no one else is on your side I'll defend you. Let me be your soldier, I'll carry the cross for you. When you're down and on your knees, I'll protect you.
    When your love is on the frontline... Let me be your soldier, I'll died for you. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nikolaï Vandersteen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 204
♦ DATE D'INSCRIPTION : 31/07/2010
♦ LOCALISATION : Jamais bien loin...



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 18:49


Lorsqu`elle me révèla finalement qu`elle partageait ma joie de la revoir, je la cru aveuglément. Je lui souris tout simplement, même si mon foulard toujours attaché haut et l`ombre de mes habits cachait cette expression sur mon visage. Je savais qu`elle pouvait sentir ma joie transparaître grâce à mon regard, tout comme je pouvais le voir grâce au sien. Elle m`invita alors à entrer dans la villa et après une très brève hésitation, je la suivis à travers sa maison. Tout était lumineux et les grands espaces apportaient une immensité merveilleuse à ce lieux. Je pouvais sentir les odeurs de chacun des êtres qui y vivait. Il y avait celle de carlisle, que je reconnu en premier, ensuite celle de deux autres hommes vampires que je ne connaissais pas. Malgré le temps, certaines particules odorantes était teinté de l`odeur d`Edward, que j`avais sentie parmi la garde une fois. Ensuite, il y avait les odeurs de deux femmes vampires qui m`étaient inconnues, non plutôt deux et... demi? Je me rappellais alors que la fille de Bella était à moitié humaine et à moitié vampire. L`odeur subtile de Liz se sentait également dans l`air. De plus, une forte odeur, assez désagréable me brûla les narines. Elle se mélangeait avec les autres odeurs vampiriques, ce qui se tolérait, mais ça devait probablement être celle d`un loup-garou. Et puis, évidemment, dans se mélange d`odeurs, je reconnu celle de Bella. Je n`avais pas espérer pouvoir la sentir de nouveau, mais cela me rassurai sans vraiment déclencher en moi de sensation particulière. Si j`aurais été en présence de la jeune femme, je crois que j`aurais probablement ressentie le besoin de la toucher et d`être près d`elle, mais là, être dans une maison aussi remplis de vie permettait à mon esprit de se distraire, évitant cette pensée qui aurait pu me consumé, si négligé. J`admirais la décoration et la simplicité des lieux. Tout était parfaitement à sa place et cette ordre n`était pas du tout comparable avec la platitude du château de Volterra. Là-bas, tout était pareille ou se ressemblait affreusement mais ici, chaque chose était uniques et rafinées. Je me permis un sourire derrière mon foulard en me disant que seule une femme telle qu`Esmé aurait pu décorer avec autant d`amour et de bon goût cette demeure. Je m`assis sur un autre sofa, pour pouvoir lui faire face facilement et l`écoutais avec attention. Même si mon regard se promenait de temps à autre vers les grandes fenêtres qui révèlaient un paysage sublime, toute mon attention était vers Esmé. Lorsqu`elle me demandait ce que je faisais hors de l`Italie, je fus d`abord surpris et un peu confus par sa question. Moi-même je ne comprenais pas pourquoi j`avais quitté momentanément mon nouveau maître et c`est seulement là que je m`en rendais compte. Lorsqu`il m`avait offert la possibilité de voyager où je le voulais et quand je le voulais, j`étais parti sans plus attendre, bien conscient que je finirais toujours par revenir vers Aro. La regardant avec une naïveté étrangère, je lui murmurai:

-Ah ça...

J`hésitai de nouveau avant de reprendre le fils de mes pensées. J`avais l`impression qu`elle n`allais pas comprendre mes envies de la voir. De plus, je me doutais que si je ramenais son esprit vers l`Italie ou vers son fils, qu`elle allait de nouveau se sentir malheureuse et ça je ne pouvais pas le supporter. Donc, malgré ma maladresse et mon accent horrible, je lui dis, toujours avec une voix très faible:

-... et bien, je... je voulais revenir ici. J`ai passé toute ma deuxième vie ici et je... comme j`en avais la possibilité, je me suis dis que je viendrais vous voir... Vous m`avez tellement manqué, Esmé!

J`appuyais mes dernières paroles d`un sourire vrai, qui faisait bouger le foulard sur mes lèvres.

-Vous avez vraiment une magnifique demeure! Vous complimenterez la décoratrice lorsque vous la verrez!

Je savais que la décoratrice était devant moi, mais je voulais la faire sourire ou du moins, lui faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Esmé Cullen

♦ NOMBRE DE MESSAGES : 726
♦ DATE D'INSCRIPTION : 15/02/2009
♦ LOCALISATION : De retour à Forks



FEUILLE DE PERSONNAGE
♦ RELATIONSHIP:

MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   Ven 24 Juin - 20:35

Esmé avait pris sa résolution. Elle oublierait Edward pendant qu'elle était avec Nikolaï. Penser à lui ne ferait que gâcher ces retrouvailles. Elle le supprima alors de son esprit, se contentant de regarder le jeune vampire devant elle, assis sur le sofa. Il était encombré dans ses vêtements, pour s'assurer de ne toucher personne et que personne ne le touche. Comment pouvait-il être à l'aise avec tous ces vêtements ? Probablement s'y était-il habitué. Pourtant, à la minute où Esmé mettait un manteau de trop, elle se sentait comme prise au piège. Évidemment, elle évitait de mettre des vêtements trop léger quand la température extérieur était trop fraîche, histoire de ne pas détonner dans le paysage, mais quand elle pouvais enlever quelques morceaux, elle en était bien contente. Une robe lui convenait à toujours à merveille. Et il fallait aussi avouer qu'elle avait un penchant pour le violet. C'était pourquoi aujourd'hui, elle portait une de ses robes violettes, mais avec une veste en cachemire blanche. Ses lunettes de soleil traînaient dans la Mercedes, bien qu'il ne fasse que très rarement soleil à Forks. Mais c'était plus pour cacher ses yeux aux regards indiscrets qu'elle les portait. Toujours ses gants en cuir aux mains, elle ne savait pas si elle devait les garder ou pas. Finalement, après avoir sorti les pour et les contre dans sa tête, elle les retira et les plaça sur ses genoux.

n i k o l a ï ― «Ah ça... et bien, je... je voulais revenir ici. J'ai passé toute ma deuxième vie ici et je... comme j'en avais la possibilité, je me suis dis que je viendrais vous voir... Vous m'avez tellement manqué, Esmé!»

Esmé ne put que sourire en le regardant. Elle décerna aussi le sourire de Nikolaï devant elle. Ses paroles étant sincère, cela était réconfortant pour la vampire. Elle s'était fait trahir par Edward, mais Nikolaï ne lui ferait pas une chose pareille. Si elle ouvrait son coeur au vampire - ce qu'elle avait déjà fait, en fait - il n'y avait pas de risque qu'il ne fasse que la blesser... comme Edward l'avait fait.
Elle ne pouvait donc pas décrocher quelques minutes ? Esmé n'en pouvait plus de toujours revenir à Edward. Elle avait besoin de penser à autre chose, et elle n'y arrivait pas encore...

e s m é ― «Vous m'avez manqué aussi, Nikolaï. Cela me fait réellement plaisir que vous soyez passé. J'aurais aimé vous présenter le reste de ma famille, mais ils sont tous occupés à l'instant...»

Le Russe avait déjà rencontrer Carlisle lorsque le couple avait croisé Nikolaï pour la première fois, mais c'était leur seule et unique rencontre. Je savais aussi que Nikolaï connaissait Bella et cela aurait probablement fait plaisir au jeune homme de revoir la vampire. Mais comme elle était à Seattle pour le week-end avec Rosalie, Alice, Nessie et Liz, c'était plutôt difficile. Toutefois, il pourrait peut-être rencontrer Emmett et Jasper ? S'entendraient-ils bien ? Esmé ne pouvait le prédire.

n i k o l a ï ― «Vous avez vraiment une magnifique demeure! Vous complimenterez la décoratrice lorsque vous la verrez!»
e s m é ― «Resterez-vous à Forks encore longtemps ?»

Les deux ayant parlé quasiment en même temps, Esmé ne put s'empêcher de rire. Surtout vu le commentaire de Nikolaï. Elle trouvait affreusement gentil cet attention qu'il portait à la décoration, soit à Esmé elle-même. Il savait parfaitement que c'était elle qui s'était occupé de cela.

e s m é ― «La décoratrice vous remercie de l'attention que vous portez à sa demeure, et vous offre de rester quelques jours, si vous le souhaitez ? »

Esmé fouilla dans le regard de Nikolaï sans réussi à trouver une réponse. Elle ne savait pas combien de temps il pouvait échapper aux Volturis, mais elle avait encore besoin de lui. Elle avait envie de lui montrer son monde. Son vrai monde, pas celui de Volterra, où elle était déchirée entre Edward et Bella, et sa famille à Forks. En Italie, elle n'avait pas eu la forme bien bien longtemps. Le fossé s'était creusé et Esmé était tombée à l'intérieur. Mais maintenant les choses reprenaient un peu la normale, même si quelques problèmes n'étaient pas réglés...

_________
    ESME ♥️ « Let me be your soldier, I'll take the pain for you. When no one else is on your side I'll defend you. Let me be your soldier, I'll carry the cross for you. When you're down and on your knees, I'll protect you.
    When your love is on the frontline... Let me be your soldier, I'll died for you. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des retrouvailles compliquées... (Esmé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles compliquées... (Esmé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIGHT'S DAWN :: FORKS CITY :: forêt :: villa des cullen-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Films